Né à Sargé dans le Loir et Cher le 11 octobre 1881, Roger Reboussin acquiert dans sa jeunesse  une passion pour la chasse et l'ornithologie .
Il est alors lycéen à Vendôme, et la faune importante qui niche dans cette région dut sans doute susciter une vocation.
Certes il entreprend des études de commerce au Havre, mais les abandonne rapidement.

C'est à Paris que débute véritablement sa carrière artistique .
Ses goûts le poussent naturellement à parfaire son talent dans l'atelier d' Hermann-Léon, peintre animalier qui saura le conforter dans cette voie artistique très particulière.

Il obtient rapidement la reconnaissance de ses pairs et acquiert le respect de ses élèves qui le comparent souvent à BARRYE: le même sens de l'observation, le même amour de la Nature réunissent les deux artistes.

De 1912 à 1931, il participe aux Expositions de la Société des Artistes Animaliers. En 1937, il obtient une médaille d'or au Salon des Artistes Français. En 1945, le prix Gillot-Dard lui est remis.

Diverses commandes publiques lui sont attribuées, comme la décoration du lycée Buffon. Jusqu'en 1964, il conserve le titre prestigieux de " Maître du dessin au Muséum ".
Il décède en 1965. 

 

 

Il avait coutume de dire :"Je suis le premier à oser dessiner des canards en vol avec quatre ailes. Vous comprenez, c'est comme cela qu'on peut donner l'impression de leurs mouvements."

Le mouvement, l'impression, le décor sont des caractéristiques propres à son oeuvre.
Le mimétisme de l'oiseau sera aussi l'une de ses préoccupations constantes.


Cette "faculté qu'a l'animal de se conformer à l'aspect de son milieu et d'imiter les objets qui l'entourent" se traduit par une sorte de camouflage naturel.
Pour Reboussin "la Nature est donc mon maître quand elle se reproduit elle-même sur le manteau de l'animal...
Le sujet des "Oiseaux de France" exigeait de peindre en impressionniste et d'être en même temps un portraitiste."

Cette contradiction apparente,  il saura la surmonter dans un style inimitable.
Au delà d'une maîtrise exquise du dessin, ses gouaches et aquarelles reproduisent le sentiment de la nature comme aucun artiste ornithologue n'avait su le faire avant lui.

 
[ Accueil ]